Lorsqu’on envisage de visiter un pays pour la première fois, se pose parfois le problème de la langue. Dans certains pays, comme en Asie, il n’est pas très courant d’entendre parler français dans la rue. Que ce soit l’aéroport, dans les transports, au restaurant ou pendant les excursions, l’anglais sera la langue la plus souvent proposée aux touristes. Alors si vous « speak English very well » pas de soucis !

Mais au regard des questions régulièrement posées sur notre groupe Facebook, certains de nos lecteurs non initiés à la langue de Shakespeare, semblent inquiets quant à leur capacité à se faire comprendre durant leur séjour. Voyager en Asie sans savoir parler Anglais , « Est-ce grave docteur ? »

Le sourire et l'amabilité comme premier remède (((-;

Mais pas de panique ! Déjà dites-vous qu’en Asie, même si vous ne comprenez rien à ce qu’on vous raconte, le sourire et l’amabilité vous permettront souvent de franchir ce barrage de la langue sans encombre. Avec des gestes ou quelques dessins griffonnés en mode Pictionary, vous pourrez la plupart du temps, arriver à vos fins. Si ces premières solutions sont parfois l’occasion de belles rencontres et de quelques fous rires, cela prend quand même un certain temps…Pas idéal quand on est pressé.

Alors pour vous faciliter la communication, que ce soit avec les locaux ou les globe-trotters rencontrés sur votre route, voici quelques astuces qui vous permettront de vous faire comprendre, et ce, même si vous n’êtes pas polyglottes .

Le petit carnet imagé, même pour les enfants ((- ;

Se faire comprendre quand on ne parle pas anglais

Lors de nos voyages en Thaïlande, nous avons vu à plusieurs reprises, des touristes sortir de leur poche, un petit carnet à spirale tout illustré. Cette méthode est d’autant plus pratique et simple, que même les enfants peuvent se l’approprier.

Repérez des phrases ou expressions types dont vous êtes sûrs qu’elles vous seront utiles comme :

« Je voudrais manger – J’ai faim – Je voudrais boire un verre – Combien ça coûte ?– Aidez-moi , j’ai un problème – Je suis malade – Où puis-je trouver un distributeur de monnaie – Avez-vous des chambres de libre … »

Vous pouvez vous aider de certains sites qui proposent des listes type « voyage » avec la traduction français /anglais :

https://www.ispeakspokespoken.com/vocabulaire-voyage-anglais/

https://www.anglaisfacile.com/pages/images/traveller.php

https://www.holidayguru.fr/magazine-de-voyage/kit-de-survie-les-bases-en-anglais-pour-voyager/

Une fois votre sélection faite, prenez un petit carnet à spirale et sur chaque page mettez une illustration correspondant à la phrase traduite. L’illustration vous permettra de retrouver plus rapidement la thématique de votre demande et pour les enfants ne sachant pas lire, ce sera très utile.

Vous pouvez bien sûr faire la même chose en ajoutant un traduction dans la langue du pays visité. Cela vous sera particulièrement utile, si vous vous rendez dans des zones peu touristiques où l’anglais n’est pas forcément compris et parlé.

La solution 2.0

Se faire comprendre quand on ne parle pas anglais

Si vous amenez votre smartphone dans vos bagages, dans ce cas, vous pourrez profiter des dizaines d’applications qui proposent des traductions en simultané.
Parmi les plus performantes et gratuites, vous avez :

Microsoft Traducteur peut traduire 60 langues. Photographiez un panneau, un menu, une affiche, un magazine ou autres, et l’appli vous le traduit (((- ; En mode vocal, elle permet de traduire toute phrase enregistrée. Encore mieux, si vos interlocuteurs (jusqu’à 100 personnes !!!) possèdent également cette appli, vous pourrez discuter avec eux en suivant la traduction en direct ((- ;

Microsoft traducteur fonctionne également en hors-ligne ce qui s’avère très pratique en zone blanche et économique côté Data.

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.microsoft.translator (Android)
https://itunes.apple.com/fr/app/microsoft-traducteur/id1018949559?mt=8 (iPhone)

Google Traduction

Un peu les mêmes fonctionnalités que la précédente mais pour 37 langues en mode traduction de support (affiche, presse, menu, panneau…) et 32 langues en traduction directe.

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.google.android.apps.translate (Android)
https://itunes.apple.com/fr/app/google-traduction/id414706506?mt=8 (iPhone)

Certaines, comme Linguee , très performantes également, proposent uniquement un mode Dictionnaire (pas de conversationnel) mais s’avèrent plus pertinentes en terme de contextualisation. A contrario, Traduction SayHi vous offre un outil très pratique de traduction mais uniquement en mode conversationnel.

Vous en trouverez plein d’autres ici : https://play.google.com/store/search?q=traducteur&c=apps&price=1&rating=1

A noter : ces applications bien que très utiles et de plus en plus performantes, peuvent parfois réserver quelques surprises quant au résultat de la traduction.

Apprendre les bases avant de partir

Si vous disposez de quelques mois avant votre départ, rien de mieux que d’apprendre quelques mots ou phrases dans la langue du pays que vous prévoyez de visiter. Cela vous facilitera grandement la voyage et sera d’autant plus apprécié des locaux. Ils ne manqueront pas de s’amuser de votre accent mais le plus souvent ils vous aideront surtout à progresser.

apprendre le Thaï

Personnellement, lorsque j’ai commencé à voyager en Thaïlande, j’ai débuté par « Bonjour », «Comment ça va ? », « Je m’appelle… » « Comment vous appelez-vous ? » « Merci » « J’aime ça … » , « Désolé, je ne comprend pas …. » et bien sûr le fameux « Mai Pet » (pas épicé) pour préserver mon estomac (((- ;

Mais ce qui m’a souvent servi ce sont les chiffres. Cela s’est avéré très pratique pour faire mes emplettes au marché ou pour négocier un produit.

Par contre, il est vrai que les langues asiatiques sont, surtout pour nous occidentaux, très compliquées à prononcer. Donc, n’hésitez pas à vous lancer ! Encore une fois, les locaux vous aideront à adopter la bonne prononciation et éviter quelques quiproquos .

En Thaï, par exemple, le mot Kai peut signifier différentes choses en fonction de la prononciation… « Krai-kai-kai-gai » signifie « Qui vend des œufs de poule ? »

De nombreux sites, appli ou vlog permettent d’apprendre les bases en s’appuyant sur la phonétique. Concernant le Thaï, je me suis aidée :

du site Thailandee.com 
https://www.thailandee.com/infos-pratiques/langue-thailandaise
du vlog de Ponyo
https://www.youtube.com/channel/UCOZ0_hBL7gAkfYv8Ps1AGww
et de l’appli « Thaï¨facile » 
https://play.google.com/store/apps/details?id=thai.projectThai

Bien sûr, ne vous attendez pas à parler couramment le Thaï avec ses outils, mais ce sera déjà une bonne base que vous pourrez perfectionner en Thaïlande. Et puis, quelle victoire quand après plusieurs essais, vous sortez une phrase en Thaï et que votre interlocuteur vous comprend ! Une belle satisfaction personnelle ((- ;

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu