Pour notre dernier jour à Bangkok, nous avons décidé de visiter le GRAND PALAIS . Arrivés devant les portes à 9h00 (les réveils sont de plus en plus dur en cette fin de séjour (((-;) munis de notre couvre chef , de deux bouteilles d’eau et de notre petit appareil photo nous nous présentons à l’entrée. Il y a déjà foule !!!

Un premier Check Point … Kiki se fait refouler…Son bermuda n’est pas assez long :Pantalon obligatoire. Nous ne sommes pas les seuls dans ce cas (((- ; Mais bien sûr, tout est prévu. En face de l’entrée, des boutiques sont prises d’assaut par les touristes étourdis dont nous faisons partis… Nous achetons un pantalon pour 150 bahts (environ 4 €) . Nous rencontrons des français des Landes avec qui nous partageons quelques mots…Ils viennent d’arriver et cherchent leur chemin.

Nous revenons devant l’entrée, il n’est pas loin de 10h. C’est bon Kiki peut entrer.

Nous assistons à une relève de la Garde. Des panneaux indiquent « no photo ». Dans ma poche, les doigts resserrés sur mon appareil de demandent pourtant qu’à s’activer . Mais nous sommes au Grand Palais et franchement braver les interdits ne serait pas la meilleure chose à faire.

Nous nous frayons un chemin entre les groupes de Chinois venus en masse, pour atteindre le comptoir où acheter nos tickets. 500 Bahts par personne soit environ 12,50 €. Un tarif qui est loin de ceux pratiqués sur les autres sites en Thaïlande, mais bon, c’est le Grand Palais…Visite incontournable à Bangkok … Et puis, au final quand on regarde les choses de manière objective, c’est moins cher qu’une entrée au Musée du Louvre (((- ;

Nous passons les tourniquets où un garde cri « No Photo » …Décidément…Après réflexion, Kiki comprend qu’il s’agit de ne pas saturer l’entrée…Rien à voir avec une interdiction formelle de prendre quelques clichés.

Nous entrons. Et là, plusieurs sentiments font surface : l’émerveillement…ça en jette quand même ! , la panique…Il y a vraiment beaucoup, beaucoup de monde, l’étouffement…monde + chaleur

Nous évitons l’allée centrale totalement saturée, et bifurquons à gauche vers le Chedi Doré le Phra Siratana…Nous sommes dans l’enceinte du Wat Phra Kaeo. Dans un périmètre assez restreint, se mêlent toutes les splendeurs de la Thaïlande : pavillons richement décorés, Chedi imposant étincelant de mille feux, statuts en pierre décorés de mosaïques multicolores, fresques peintes avec une précision des détails à couper le souffle…Nous en prenons plein nos mirettes…Mais nous ne sommes pas les seuls !

Difficile de prendre des photos…Et ces Chinois toujours aussi impolis, sans gêne et bruyants…A croire qu’ils ne savent pas lire !!! « Quiet in the temple », « Do not sit down here », « Do not climb »…Les gardiens ne savent plus où donner de la tête…

Nous essayons de passer outre ces sino-turbulences pour nous laisser le temps de contempler chaque détail de cet ensemble architectural impressionnant.

Il fait chaud, très chaud…Le soleil au zénith se réverbère sur les facettes étincelantes.

Nous trouvons un coin d’ombre ; il est temps de se désaltérer un peu (vital!!!)

Nous nous approchons du temple du Bouddha d’Émeraude. C’est pire que le premier jour des soldes aux Galeries Lafayette ! Ça cri, ça pousse …Kiki abdique…Je prends mon courage à deux mains, je trouve un endroit pour me déchausser et me fraie un passage jusqu’à l’entrée du temple.

A l’intérieur, le Sacré reprend le dessus…C’est plus calme. Au sommet d’un immense « piédestal» doré et ciselé, le Bouddha d’Émeraude trône sous un parasol de neuf étages symbolisant la royauté universelle. Constitué non pas en émeraude mais en jadéite (un type de jade très rare), il mesure une soixantaine de centimètre et est protégé par une cage de verre. Il est interdit de prendre des photos…Zut…J’ai mon encore une fois le « clic-clac Kodak » qui me démange la main…Oups, j’ai appuyé sur le déclencheur de mon appareil…Je me demande bien ce que cela donnera…

Je ressors du temple et observe les fidèles verser de l’eau sur les petits Bouddhas d’Émeraude situés à l’entrée…C’est de nouveau la cohue… On me pousse…Je manque de dégringoler les marches de manière peu conventionnelle )))- ; Il est temps de rejoindre Kiki…

Nous sortons de l’enceinte du Wat Phra Kaew et arrivons devant plusieurs édifices, d’époques et de styles différents, plus majestueux les uns que les autres…Des Chinois (encore eux !) prennent la pose en mode « fashion week » au milieu des pelouses immaculées…Un panneau indique pourtant «Do no walk here »…S’en est trop…Kiki va leur montrer la pancarte : « c’est une question de principe…Si on ne leur dit jamais rien, pas étonnant qu’ils se comportent ainsi »… Ils font mine de ne pas l’avoir vu mais rebroussent chemin…Un garde royal dans son bel uniforme blanc, en poste de manière statique devant un bâtiment, fait un signe à Kiki pour le remercier (((- ;

Nous prenons quelques clichés des bâtiments environnants…La chaleur devient insupportable…L’insolation n’est pas loin…Après deux bonnes heures de visites, nous décidons de rentrer à notre hôtel «The Royal Tha Tien Village » situé non loin de là …

Il est presque 13h, l’heure du Pad Thaï a sonné…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu