Le 26 octobre 2016, alors que la météo s’annonçait plus clémente, nous avons décidé de partir visiter l’île de Ko Rok, lieu du premier tournage de l’émission Ko Lanta et donc notre  premier rêve de Thaïlande ! Le seul moyen de se rendre à Ko Rock que nous avons trouvé, étant le speed boat, nous avons donc réservé notre excursion, la veille, dans une agence locale (1800 bath). A 8h30, un pick up est venu nous chercher à l’hôtel pour nous conduire au port à 45 min de là .

Koh Rok Island dans la province de Koh Lanta

Sur le ponton, quelques gouttes de pluie nous fit craindre le pire, mais pas de panique, le soleil n’est jamais bien loin en Thaïlande.

A 10h, dans un vacarme assourdissant, les speed boats arrivèrent pour embarquer tour à tour les touristes qui s’ agglutinaient sur le bord de la jeté. Le chauffeur nous proposa des petits comprimés contre le mal de mer. Voilà qui n’augurait rien de bon. 
Il nous faudra environ une heure pour rejoindre Ko Rok depuis l’embarcadère de Koh Lanta. Une heure de haut le cœur au rythme des vagues qui venaient claquées sur la carlingue !

Et puis, elle se dévoila enfin devant nous !

Des eaux cristallines entouraient le bateau. Au loin, on apercevait le sable blanc immaculé. Un appel au réconfort après une traversée périlleuse. Mais c’était sans compter sur notre pilote qui s’arrêta net au milieu de la baie. Masques, tubas et palmes sortis du coffre, pas de repos pour le moment ! C’est avec plaisir que nous avons sauté du bateau dans une eau à 28° !

Ko Rok est réputé pour ses spots de snorkeling et c’est vrai que les fonds valent quand même le coup d’œil. Cependant, les habitués de la plongée resteront sans doute un peu sur leur faim.

Sous l’eau nous avons vu des étoiles de mer bleues géantes, des Nemos (poissons clowns) se cachant dans les anémones de mer, des coraux et des poissons de toutes les couleurs .

Après 1h environ de découverte sous-marine, notre embarcation repris le chemin de la plage pour un pique-nique préparé par nos guides.

Sur Ko Rock, pas d’habitation, juste un parc de rangers avec quelques tentes pour y passer la nuit, en mode Robinson. Des petits stands vendent des fruits, des sucreries et autres cocktails.
Nous nous sommes installés en groupe sur une des grandes tables en bois disposées sous des cocotiers. Au menu, ailerons de poulet marinés de deux façons, riz, et fruits à gogo. Franchement ce fut bon, rapide, et suffisamment copieux pour rassasier nos estomacs, certes affamés, mais encore un peu traumatisé par le voyage.
Après ce petit moment convivial, certains ont opté pour l’option sieste sous les cocotiers (attention aux noix !) mais pour moi, hors de question de perdre une seule minute. Ploufff!

A noter : si vous souhaitez dormir à Ko Rok, vous devrez réserver votre tente aux rangers du park, soit en direct, soit en passant par une agence qui accepte de réserver pour vous . Comptez 450 bahts pour une tente et par nuit (en supp. du trajet et des taxes d’entrée) . Sont également fournis matelas, sac de couchage et oreiller. Vous trouverez plus d’infos et les contacts ici : https://www.thainationalparks.com/mu-ko-lanta-national-park

La plage est magnifique et en ce début de saison, elle n’est pas encore bondée . Ce qui ne sera plus le cas dès le mois de décembre !

Je déambule ça et là en m’arrêtant de temps en temps faire une pause dans cette eau transparente et chaude . Le bonheur !
Il est déjà 14h30, le temps de repartir pour une autres session de snorkeling.

Nous sommes rentrés à Lanta vers 16h00. La mer s’étant calmée, le retour fut plus tranquille.
Ko Rok restera l’un de nos plus beaux périples de cette année. Nous avons apprécié le fait d’y être allé en tout début de saison car dès le mois de décembre des milliers de touristes envahissent ce petit morceau de terre immaculée. Par contre, le speed boat n’est vraiment pas une expérience que nous réitérerons volontiers.

Fermer le menu