Lorsque que nous avons programmé notre séjour à Ko Lanta, nous voulions un hébergement authentique, au plus proche de la nature. Notre choix s’est donc porté sur le Narima Bungalow Resort.

Le Narima compte une trentaine de bungalows alignés sur trois rangés (A, B et C) . Les bungalows de la rangé A (le nôtre) offre une vue magnifique sur la mer. L’hôtel est dans la jungle et tout a été mis en œuvre pour ne pas dénaturer le cadre . 

Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta

Une arrivée épique à Ko Lanta

Après quelques jours passés à Ko Phi Phi, nous sommes arrivés à Ko Lanta avec le ferry, en fin d’après-midi .

Le voyage fut mouvementé. Nous étions fin octobre et la mer peut rendre votre navigation pas très agréable en cette époque de « fin de mousson ».

Le bateau pour notre traversée Ko Phi Phi ko Lanta ...épique !

C’est donc après une traversée en mode « grand huit de la foire du trône », que nous sommes arrivés vers 16h30 (au lieu de 15h30 en temps normal) . Un chauffeur de l’hôtel, nous attendait au port de Saladan. Nous avons parcouru les 25 km qui séparaient le port de l’hôtel, en 30 min. environ.

Un peu seuls au monde, quand même ....

Lorsque que nous sommes arrivés, nous avons pris conscience que l’hôtel était relativement éloigné des zones touristiques. Ce qui est très bien pour le côté « seul au monde », mais qui s’avère un peu plus embêtant pour rejoindre les zones animées, ou faire quelques courses.

Situé entre Nui Beach et Klong Hin, l’hôtel est à environ 1,5 km de premier 7Eleven et des distributeurs de monnaie. Cependant, il propose des deux roues en location et il est plutôt aisé de commander un tuk tuk pour s’y rendre. (comptez environ 50 bhts pour l’aller en tuk tuk et 300 bht/jour la location de scooter).

La découverte du Narima ...

Après les enregistrements de rigueur, le staff nous a remis un gourde en métal, en nous expliquant que pour des raisons de protection de l’environnement le resort ne fournissait plus de bouteilles plastiques. Des fontaines à eau (minérale) sont disposées à l’accueil et dans la salle de restauration pour faire le plein. Nous avons trouvé l’idée très bonne ((-;

Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta
La Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta

Le soleil s’étant couché sur Ko Lanta, c’est à la lampe torche que nous avons rejoint notre bungalow. Heureusement, un membre du staff nous accompagna. La nuit, dans la jungle…Pas très rassurés quand même ((-; 

Ce qui nous a frappé, c’était la « désertitude » ambiante ; Pas un chat. Combinée au temps maussade, notre première impression fut mitigée.

Notre bungalow vue sur mer …

Le bungalow qui nous a été attribué était simple mais confortable. La literie était bonne, et « luxe du luxe », nous avions la clim…Enfin, vu le temps, une petite laine était plus appropriée.(((-;

Pas de TV, mais quand on a un tel paysage sous les yeux, on se passe volontiers de la TV.

La chambre était équipée d‘un mini frigo pré-rempli de sodas et de snacks (à payer à la fin du séjour) , d’une bouilloire avec des sachets de thé et de café, d’une armoire avec penderie et d’un coffre .

La salle de bain n’est pas très grande mais elle est fonctionnelle et surtout très propre.

Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta
Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta

Le premier dîner....

Une fois installés, alors que la nuit était tombée et que la pluie s’était invitée , nous avons décidé d’aller manger un bout . Il était 19h30. Nous sommes donc descendus au restaurant situé à proximité de la réception et de la plage de l’hôtel. Là, nos craintes se sont confirmées. L’hôtel était désert !

La grande salle de restaurant, qui aurait pu nous paraître très accueillante, était, ce soir là, très calme, peut-être trop.
Nous avons commandé deux verres avant de manger.

Côté service, nous avons regretté le manque de sourire du personnel.

La nourriture n’était pas mauvaise mais rien d’exceptionnel. De plus, les prix sont assez élevés.

Nous ne nous sommes pas attardés. Sitôt fini, nous avons rejoint notre bungalow, fatigués et le morale en accord avec la météo.

Le petit déjeuner …

Après une bonne nuit de sommeil, bercé par le bruit des vagues ((-; j’ai décidé de ne pas me laisser envahir par la morosité et de profiter des quelques rayons de soleil matinaux pour visiter l’hôtel, ainsi que de profiter de la magnifique piscine à débordement qui se située à côté de la plage. Mais avant tout, un petit déjeuner s’avérait nécessaire.

Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta
Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta

A 7h00 du matin, l’hôtel n’était pas encore réveillé. Un serveur qui se trouvait là, à peine sorti du lit, me proposa gentiment un café en attendant que le déjeuner soit servi.

Toujours personne dans l’hôtel. Je pouvais entendre la vagues qui frappaient sur les rochers en contre bas et qui annonçaient encore un journée pas top côté météo.

A 8h30, je pus enfin engloutir quelques toasts, accompagnés de deux œufs sur le plat et de quelques fruits. Franchement, rien de bien génial. Mais bon, comme j’avais décidé de ne pas voir les choses de manière négative, je ne me suis pas arrêtée à ça et je suis descendue direct à la piscine.

Et là, stupéfaction , deux touristes firent leur apparition dans la salle de restaurant. Nous qui pensions être seuls ! (((- ;

La piscine ….

De taille assez petite, elle est située en contre bas du restaurant, proximité du bar de plage.

Je pus bien évidemment choisir mon transat (le gros avantage quand il n’y a personne ! ((- ; ) . Ces derniers n’étaient d’ailleurs pas de première jeunesse et auraient mérité un bon coup de nettoyage.

Par contre, la piscine (eau un peu fraîche en cette saison), fut un vrai régale. Regarder la mer déchaînée en faisant quelques brasses, me remonta un peu le morale.

Mais pourquoi, y avait-il si peu de monde ?
Le bar de la plage, qui aurait pu être un endroit topissime pour passer une soirée en amoureux à la lumière des chandelles, avait l’air également déserté.

Le Narima un eco-chic bungalow resort, à Ko Lanta

Je suis donc partie en quête d'explication...

En fait, nous étions arrivés un peu trop tôt . La saison ne débutait vraiment que quelques jours plus tard (vers le 5 novembre) , du coup, pas de buffet au restaurant et bar de plage fermé.

Nous avions prévu de rester 4 jours . Mais au regard de l’ambiance générale et de la météo, nous avons demandé à raccourcir notre séjour d’une nuit. Après avoir expliqué à la réception les raisons de notre choix, j’ai fais une modif. de séjour sur le site Agoda (wi-fi au restaurant) et l’hôtel a validé la modification de leur côté. Nous avons été remboursés dans les 48 heures !

Pour conclure ...

En bref, le Narima Bungalows est un hôtel pour les amoureux de la nature. L’environnement général et la petite plage privée sont tout juste exceptionnels. Les bungalows avec leurs terrasses vue sur mer, sont très sympas, confortables et propre.

Par contre, le service laisse à désirer et la localisation de l’établissement n’est pas top si on veut bouger le soir (à moins de louer des deux roues) .

Mention spéciale quand même, pour le personnel chargé de décrocher les noix de coco. Hormis le spectacle fascinant qu’ils nous ont offert tout au long du séjour, leur gentillesse a fait de ce moment passé au Narima une belle expérience. Lorsque nous rentions le soir, nous avions des coco fraîches, posées devant notre porte de bungalow (((- ;

Mon frère s’y est rendu 1 mois plus tard, et là c’était tout l’inverse . L’hôtel était envahi de touristes (des familles germanophones pour la majorité) . Tous les services fonctionnaient, mais la quiétude des lieux n’était plus de mise.

Les décrocheurs de coco du Narima Bungalow à Koh Lanta
Les décrocheurs de coco du Narima Bungalow à Koh Lanta

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu