Si vous avez visité les îles de la Thaïlande, il y a fort à parier que vous aurez remarqué ces petites cahutes de bambous, souvent situées sur la plage, qui arborent fièrement des drapeaux et autres tentures à la gloire de Bob Marley. Décorés de coquillages, d’attrape-rêves, et de laisses de mer en tout genre, les REGGAE BARS sont des lieux de partage, de découverte, de rencontre et d’expériences. Voici notre sélection de cinq reggae bars à ne pas manquer en Thaïlande. Même si certains sont ouverts durant la journée, ils sont surtout fréquentés le soir, lorsque que le soleil caresse de ses derniers rayons une mer scintillant de mille feux. Dans une ambiance musicale, conviviale et festive, on y retrouve aussi bien des backpackers, des globe-trotters au long cours, des rasta man et des voyageurs de tout poil.

Lors de nos voyages en Thaïlande, nous avons toujours plaisir à trouver de nouveaux REGGAE BARS à tester. Nous recherchons les plus insolites, ceux un peu cachés aux creux des rochers ou sur une colline ou au contraire, ceux qui affichent sans complexe un arc-en-ciel de couleurs sur plusieurs étages.

FREEDOM BAR – Khlong Kong Beach à Koh Lanta (visité en 2016)

Freedom BarA Koh Lanta, s’il y a bien un endroit où trouver des REGGAE BARS, c’est sur la plage de Khlong Kong. Lorsque que la nuit tombe, la plage s’illumine de milliers de lanternes provenant d’une succession de petits bars de plage et de terrasses de restaurant bien sympathiques.

Le FREEDOM BAR est situé au milieu de la plage, entre le MUSHROOM BAR et l’hôtel COCO LANTA, qui s’avère être, d’ailleurs, un bon plan hébergement si vous séjournez à Koh Lanta. Depuis la route, il vous faudra prendre une petite ruelle perpendiculaire à proximité du Lanta Memory Resort. Vous passerez devant le Green Garden et vous trouverez le FREEDOM tout au bout de l’impasse.

Lorsque vous entrez, pas de doute, il s’agit bien d’un REGGAE BAR ((- ; Lumières tamisés, coussins et mini tables au sol, fresques psychédéliques, et DJ aux platines. Devant la mer des petits comptoirs pour une soirée en tête à tête, des hamacs, et bien sûr un espace chill sur la plage vous permettant de boire un petit cocktail (pas toujours au top) les pieds dans le sable. Au fur et à mesure de la soirée, les décibels grimpent annonçant le début du Fire Show qui se déroule sur la plage novembre à mars. Une petite faim ? Pas de soucis, la restauratrice d’à côté viendra vous proposer une carte bien achalandée entre thaï food et snack. Et en plus, c’est plutôt bon. Deux petits bémols néanmoins à ce cadre idyllique ; le staff pas forcément dispo. et souriant quand il y a du monde, et la playlist qui a tendance à dévier sur des boums boums en mode fullmoon.

A noter : le FREEDOM BAR possède son propose studio de tattoo. Ne l’ayant pas testé nous ne pouvons pas vous dire, par contre, ce qu’il vaut.

CHILL OUT BAR AND BUNGALOWS – Tonsaï Beach à Krabi (visité en 2015, 2016 et 2018)

Chill Out Bar En 2015, lorsque nous avons découvert Tonsaï, nous sommes restés deux nuits au Chill Out Bar and Bungalows. Un très court séjour qui nous marqua à jamais. En fait, Tonsaï est un peu le paradis des Reggae bars.

D’abord installé sur la plage, le CHILL OUT due déménager, au cœur du village Tonsanien, en 2014. Entouré de hautes falaises, au milieu d’une jungle peuplée de singes, le CHILL OUT est LA référence en matière de reggae bars. S’il n’y avait qu’un à choisir, ce serait sans nul doute celui-ci !

Des tables peintes aux couleurs de différents pays, un long thaï boat transformé en couchette douillette, des terrasses en bois sur plusieurs niveaux, des coussins, nattes et tapis à profusion, un comptoir richement décoré…Tout ceci est savamment agencé et disposé autour d’une petite place sur laquelle slackliners et joueurs de sepak takraw s’exercent sous l’œil attentif de Mister Coffee.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=ibXi22wbklE[/embedyt]

Au crépuscule, alors que les singes sont repartis sur les falaises laissées libres par les grimpeurs éreintés, les lumières multicolores de Tonsaï annoncent un nouveau réveil. La musique résonne dans la jungle, le CHILL OUT BAR fait le plein. Le Family Restaurant, situé à côté, ne désemplie pas. Plus de place au resto ? Pas de problème (c’est marrant comme cette réponse revient souvent en Thaïlande (((- ; ) . Le Family, tout comme, les deux ou trois échoppes de la place, viennent vous servir directement au bar. Le principe ici : pas de mauvaise concurrence…Tout le monde travail avec tout le monde.

Vers 23h, c’est l’affluence pour le Fire Show. Les artistes en piste n’hésitent pas à tester de nouvelles figures devant des spectateurs à la fois émerveillés et un peu effrayés. Côté musique, le CHILL OUT est plutôt REGGAE ROOTS, même si nous avons pu constater cette année, une tendance à la boboïsation avec une playlist un peu trop sage à notre goût.

Quoi qu’il en soit, le CHILL OUT reste notre incontournable de tout voyage en Thaïlande. C’est l’endroit idéal pour poser ses valises après un long voyage, prendre le rythme des vacances, sans contrainte horaire, sans empressement inutile.

ROCK BAR –Ao Si beach à Koh Jum (visité en 2018)

Rock Bar de Koh JumNiché dans les rochers au-dessus d’une petite plage rocailleuse et déserte, le ROCK BAR est un peu caché. Lorsque vous arrivez du sud de l’île, il s’agit de remonter Long Beach jusqu’à Ao Si Beach. A la jonction des deux plages, il y a un petit parking et un panneau vous indiquant la direction du ROCK BAR. Après s’être faufilés entre les rochers, vous découvrirez, perché à quelques mètres du sol, les terrasses colorées du ROCK BAR.

Dans un enchevêtrement de bambous savamment assemblés, ce bar de plage atypique, domine la mer et offre à ses visiteurs de magnifiques couchers de soleil. Les cocktails sont à tomber et pas chers du tout, surtout en « happy hours » (90 baths au lieu de 120 bahts (((- ;). Une petite envie de poissons grillés à déguster les pieds dans le sable ? Pas de soucis, vous pouvez réserver votre ROCK BAR BBQ tous les jours avant 15h. Côté musique, les amateurs de Bob seront aux anges. La playlist est de bonne facture, on peut également y découvrir, parmi les standards, quelques belles pages du reggae thaï. Certains soirs, vous pourrez même assister à un live on the beach. Ambiance très chill out au ROCK BAR, avec une pointe de Best Romantic Place.

A noter : le bar est ouvert uniquement en haute-saison de novembre à mars.

ROCK STEADY BAR – Patong à Phuket (visité en 2015 et 2016)

Rock Steady Bar Avec un nom pareil et situé à Patong de surcroît, il est vrai qu’on pourrait se poser la question si le ROCK STEADY BAR est vraiment un REGGAE BAR. Et bien oui ! De la déco à la playlist, tout indique que nous sommes bien dans un REGGAE BAR. Situé au fond d’une impasse, à quelques encablures de Bangla Road et juste à côté de la Patong Tower, le ROCK STEADY BAR est un peu le rendez-vous des bons copains au cœur de la turbulente Patong.

Nous y sommes allés la première fois en 2015 et nous y sommes retournés en 2016. Nous avons été accueillis comme-ci nous ne nous étions jamais quittés. Dans la journée, le ROCK STEADY BAR est plutôt calme. Vous y trouverez surtout les commerçants des boutiques voisines, venus partager un verre en attendant le chaland. Par contre, à partir de 18h c’est l’affluence. Sur des banquettes colorées fabriqués dans des bidons en taule, les amateurs de reggae et autres backpackers fuyant les boums boums de Bangla, se retrouvent ici pour bavarder, danser, se faire tatouer, se défier au jackpot ou aux fléchettes…Enfin bref passer du bon temps, avec un staff qui ne demande que ça (((- ;.
Côté playlist, c’est un peu comme l’ambiance et la déco… A la base c’est reggea-ragga, mais au final on se retrouve avec un mélange à la sauce ROCK STEADY.

A noter : la tradition veut que chaque voyageur passant au ROCK STEADY BAR est invité à écrire son nom et/ou un message, là où il trouve une place…Personnellement, nous avons choisi un morceau du comptoir (((- ;

INDEPENDENT BO – Sai Khao à Koh Chang (visité en 2019 (((- ; )

Independent BoSitué au nord-ouest de l’île, entre White Sand Beach et Sai Khao Khao, l’INDEPENDENT BO s’est taillé un belle réputation parmi les backpackers séjournant à Koh Chang. Dans un cadre magnifique sur l’une des plus belle plage de l’île, IBO (langage backpackers ((-;) propose quelques chambres autour de 300 bahts (8 €) la nuit. Par contre, à ce prix là ne vous attendez pas à un quatre étoiles. Le confort y est sommaire et un petit coup de rafraîchissement semble être nécessaire.

Mais ce qui fait avant-tout l’attrait de cette Reggae-bar-guesthouse, s’est avant tout la vue exceptionnelle que l’on peut savourer sur une des terrasses suspendues au-dessus de l’eau et sa décoration haute en couleur. Sans compter l’accueil du staff qui semble être des plus conviviales. L’établissement n’est pas accessible par la route, il vous faudra longer White Beach durant environ 10 min. pour rejoindre l’Independent Bo.

Cet article a 1 commentaire

  1. Merci (((-;

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu