Lors de notre #TRIP2018, nous avions programmé une halte de trois jours au Kanchanaburi avant de rejoindre Ayutthaya. Finalement, la chaleur, la fatigue (neufs haltes en 30 jours furent un peu trop présomptueux de notre part ((- ; ) , et un genou en vrac, nous amenèrent à annuler notre déplacement vers Ayutthaya au profit d’un jour supplémentaire dans cette magnifique province du Kanchanaburi.

Je dois bien l’avouer, après plus de trois semaines passées en Thaïlande, une exquise paresse s’est emparée de nous. Passer des heures dans un bus ou autre, pour parcourir d’interminables kilomètres, furent au-dessus de nos forces. Nous avons donc privilégié les balades et visites en mode « Je prends mon temps !» ((- ;.

Un après-midi, nous avons décidé de partir à la découverte du WAT THAM SUA en tuk tuk. 
Situé à une quinzaine de kilomètres du centre-ville, dans le district de Tha Muang, il nous fallut un peu moins de 30 minutes pour rejoindre ce temple monumental.

Le tuk-tuk est l’un de nos moyens de locomotion préférés. Il permet de profiter des magnifiques paysages tout en bénéficiant d’une clim naturelle ((- ; Bien sûr, on n’oublie pas de s’accrocher dans les virages et de faire contre-poids dans les descentes !

Arrivés sur l’immense parking, nous sommes étonnés de trouver ce dernier désert. Pas un bus, pas une voiture. Bizarre, on nous avait pourtant prévenu du contraire. Mais tant mieux. Nous pourrons donc visiter le Wat Tham Sua en toute tranquillité, dans une ambiance sereine et détendue.

Nous au Kanchanaburi en tuk tuk

Le temple est situé en haut d’une colline. Il y a deux moyens d’y accéder.

Tout d’abord, vous pouvez emprunter le majestueux escalier entouré de deux têtes de Nâgas.
Ce dernier étant assez raide, il faut quand même avoir de bons mollets et une bonne dose de courage pour arriver à bout des quelques 157 marches.

Le Wat Tham Sua
Le Wat Tham Sua au Kanchanaburi

Sinon, vous avez l’option train à crémaillère. Cela vous coûtera 10 bahts par personne et par trajet.

Le Wat Tham Sua au Kanchanaburi

Enfin, il y a un petit chemin avec quelques escaliers longeant les grottes originelles du temple, mais il semble être fermé au public pour raison de sécurité.

Le Wat Tham Sua est un temple assez récent (1971) qui a la particularité de regrouper sur une même colline des styles architecturaux assez différents. On peut notamment y admirer un immense chedi de 69 mètres de haut (7 étages) , mais également la pagode chinoise du Wat Tham Khao Noi.

Le Wat Tham Sua au Kanchanaburi
Le Wat Tham Sua au Kanchanaburi
Le Wat Tham Sua au Kanchanaburi

Mais ce qui fait l’attrait de ce lieu sacré, c’est sûrement son Bouddha Chin Prathanporn. Protégé dans une coquille dorée, ce Bouddha de 18 mètres de haut, est assis dans la position de bénédiction (Prathanporn ). De nombreux fidèles viennent déposer des offrandes dans un petit tapis roulant défilant à ses pieds.

Au delà des merveilleuses statues colorées et autres édifices somptueux qui composent ce temple, vous pourrez aussi y admirer une vue à couper le souffle. Les rizières verdoyantes du Kanchanaburi resteront gravées dans nos mémoires.

Vue sur le Kanchanaburi
Vue sur le Kanchanaburi
Vue sur le Kanchanaburi

Nous finissons notre visite vers 17h00. Et là, surprise ! En fait, le temple ferme à 16h30. Voilà la raison de ce calme apparent !
Pour nous ce sera donc, bye bye le petit train à crémaillère et bonjour les 157 marches de l’escalier principal ((- ; Certes plus facile à descendre qu’à monter, mais aussi plus périlleux.

A noter : Non loin du Wat Tham Sua, vous avez le temple de la bouche du dragon, le Wat Ban Tham , que nous n’avons malheureusement pas pu visiter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu